Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Beauté #1 : Maquillage du 1er janvier 2013.

Le 16 février 2013, 18:11 dans Beauté 0

Base de fard à paupières : Claire’s

 

Paupière mobile et coin interne et externe : Vert clair (palette quatuor Miss Europe)

 

Touche lumière : Blanc beige Yves Rocher collection automne-hiver 2012

 

Paupière inférieure : Crayon noir Vera Valenti

 

Liner : Liner doré ELF

 

Mascara : Volume express Effet Faux cils Gemey Maybelline

Ecriture #3 : Le parc.

Le 15 février 2013, 22:13 dans ecriture 0

C'était un endroit charmant où tout le monde aimait aller se promener. Cela avait duré pendant des années, si ce n'est des siècles. Un beau jour du mois de mai, une jeune fille prénommé Lily était allée au parc municipal, accompagnée de sa mère. Pour la petite fille, c'était le pays des fées, un univers inconnu et pourtant si familier. Elle se rendait là, tous les jours après l'école afin de finir par apercevoir une fée, ou même son ombre. Elle essayait encore et toujours, mais sans aucun résultat bien évidemment. Lorsqu'elle arrivait dans cet endroit, la petite Lily allait toujours s'asseoir sur la balançoire accrochée au grand chêne du parc. Au bout d'un certain temps, la petite commençait à en avoir marre d'attendre les fées, alors elle se mettait à se balancer tout doucement, d'avant en arrière. Elle se balançait, toujours plus haut, essayant d'atteindre les doux nuages qui semblaient être de la barbe-à-papa. Cela dura pendant des mois et Lily ne désespérait pas. Un jour comme les autres, Lily se rendit de nouveau au parc. Elle attendit, comme toujours, les fées patiemment, pendant près d'une heure. Malheureusement pour la jeune enfant, une fois de plus, elle ne vinrent pas. Lily commença alors à se balancer d'avant en arrière sur la balançoire accrochée au majestueux chêne centenaire, comme elle le faisait chaque jour après l'école. Elle se balançait toujours plus haut, ses petits pieds touchant les feuillages de l'arbre. Elle revint en arrière. Puis se fut la chute fatale. La fillette tomba de sa balançoire, et se cogna la tête contre les pierres qui se trouvaient juste en dessous. Le crâne de la petite fille se fendit et on la vit se vider de son sang, lentement, sans pouvoir rien faire. La vie la quittait peu à peu. On vit alors les dernières gouttes de sang, brillantes et chaudes tomber à terre. On savait que c'était trop tard et que la petite fille ne serait plus. Cette magnifique enfant. La petite Lily. Peu à peu, les gens frappés par la tristesse et l'effroi cessèrent de fréquenter ce lieu pourtant si apprécié auparavant. On aurait crû que tous les malheurs s'étaient abattus sur la Terre en cet endroit précis. Les arbres ne fleurissaient plus, les ronces poussaient en désordre dans les parterres de fleurs et l'eau des fontaines et des petites sources était tarie. Il y régnait un froid glacial depuis ce ténébreux jour. Tout semblait inerte, froid et sans vie. La terre n'était plus fertile, le sable n'avait plus la même couleur et les pierres habituellement chauffées par le soleil étaient devenues froides comme le marbre des cimetières, comme en hommage à la tombe de Lily. Les cadavres d'animaux avaient fini par y trouver leur place. La moisissure et les fissures recouvraient chaque sculpture et chaque fontaine. Le vent continuait de souffler dans les rares feuilles restant aux arbres, comme une mélodie venue d'outre-tombe. Encore aujourd'hui, on dit que l'âme de Lily hante toujours le parc. On dit également que chaque jour, après la fin de l'école, la balançoire se met à bouger seule, d'avant en arrière, poussée par une force invisible sans même un souffle de vent.

Ecriture #2 : My hand surches for your hand in a darkroom...

Le 15 février 2013, 22:10 dans ecriture 0

 

Je balaierai le mal qui recouvre mon âme à coups de couteaux pour toi s'il le faut. Je t'aime tellement mon Amour. J'arracherai mon coeur pour te le donner, j'évincerai tout ce qu'il y a en moi de mauvais pour te voir heureux. Je serai capable de tout quitter pour te suivre, de tout laisser, d'arrêter de voir tout ceux que tu juges mauvais pour moi, pour nous. Je m'engage à t'aimer toute ma vie, malgré ces quelques engueulades qui nous font défaut. Parce que je suis trop exigeante, parce que je n'ai aucune patience, parce que je veux toujours tout en claquant des doigts. Tout ce qui m'importe, c'est d'être avec toi et de me réveiller chaque matin à tes côtés comme depuis un an et demi. De savoir que tu m'aimes, de voir ton sourire m'emplir de joie. En fait, quand tu souris, j'ai envie de pleurer, parce que je pense toujours au pire. J'ai peur de te perdre, de perdre la seule chose qui me rend heureuse. Comme tu le sais, rien ne va en ce moment dans ma vie, tout est en train de se disperser. J'ai besoin de toi, de ton soutien, de ta présence, de tes mots, de tes sourires, de tes étreintes. Je veux que tu continues à me dire que je suis parfaite, je veux que tu me vois comme une des plus belles choses qui t'ai été donné de voir. Je veux être comme ça juste pour toi. Je veux que tu continues encore à me regarder pendant nos ébats et à me dire que je suis belle, que tu m'aimes et que tu veux faire ta vie avec moi, que tu veux que je sois la mère de tes enfants, la femme de ta vie. Je t'aime. Je t'aime tellement mon Ange. Tu ne liras jamais ça, enfin je n'en sais rien, mais j'ai mal au coeur, toujours. J'ai les larmes au bord des yeux et la peur de te perdre, de te blesser ou de t'énerver à chaque instant depuis un an et demi. Jene suis pas facile à vivre et j'ai encore peur de meconfier à toi. J'ai du mal à avoir confiance, je penseque tu t'en est rendu compte. Je veux que toutcontinue à être parfait entre nous. L'Amour est unlong chemin mené d'embûches, mais ce chemin, c'estavec toi et toi seul que je veux le faire. Ne lâchesjamais ma main, s'il-te-plaît. Sois mien pour toujours.

 

 

Je t'aime.

 

Voir la suite ≫